Association de solidarité et d'action sociale au service de la jeunesse et de l'éducation.

Bienvenue sur
Championnet Loisirs

VISITES GUIDÉES AVEC PAVÉS ET MUSÉES

Nous avions mis l'accent sur notre quartier, le XVIIIème arrondissement en 2017, en 2018 nous nous en éloignons.
Nous vous avons proposé, avec Pavés & Musées, 3 sorties guidées pour cette saison, dont les Passages couverts.

Gonzague De Brunhoff propose d'autres visites et vous fera ainsi découvrir un Paris étonnant.
Guide repérable à son feutre gris et son écharpe rouge.
Information - Tarifs - Réservation : 06 63 46 73 31 


L'Hôtel de Lauzun
Samedi 10 Mars 2018 à 11h00
S
amedi 24 Mars 2018 à 16h00

RDV chaque fois 1/4 d'heure avant (soit 10h45 et 15h45)
devant l'hôtel 17 quai d'Anjou, Paris IVème. Durée: 1h15
Inscriptions possibles jusqu’au jour "J" à 9h30
(sous réserve de places restantes).
Ouvert uniquement sur rendez-vous.

Cet hôtel particulier admirablement conservé est l’un des fleurons de l’architecture civile de style Louis-XIII-Mazarin et présente une enfilade unique d’appartements "à la française".
L’île Saint-Louis, lotie au XVIIème s., possède aujourd’hui encore de somptueux hôtels particuliers. L’un des mieux conservés et des plus richement décorés est l’hôtel de Lauzun. Tant son histoire que ses décors exaltent le « Grand Siècle », et donnent l’impression de pénétrer dans de petits Versailles ou Vaux-le-Vicomte sans sortir de Paris. Derrière une façade sobre -n’était son joli balcon-, les pièces de réception laissent éclater le génie des plus grands artistes d’alors (ou de leurs élèves), seuls dignes de célébrer la fortune et la position, nouvellement acquises du commanditaire, un certain Charles Gruÿn. Vénus, du haut du plafond où un peintre l’a figurée avec grâce, n’a pas toujours veillé sur la destinée sentimentale d’un autre propriétaire, lecomte de Lauzun, aux amours contrariées : il dut renoncer à épouser la cousine du Roi. Un autre résident fameux fut membre du Club de fumeurs de haschich qui tint là ses réunions, au XIXème s. : Baudelaire.

 

Corot, le peintre et ses modèles
Samedi 17 Mars 2018 à 13h00 

(ou Corot et l'art du portrait): un (re)découverte d'un peintre qui n'est pas seulement un maître du paysage. 
RDV à 12h40 devant le musée Marmottan-Monet
2 Rue Louis Boilly, 75016 Paris - Durée : 1h30 
Inscription possible jusqu'à la veille à 21H, et dans la limite
des places disponibles (nombre de places limité).

Au fil de cette exposition, vous aurez le privilège de découvrir des toiles que la plupart de ses contemporains ignoraient, Corot semblant se dire : « A quoi bon exposer mes simples « exercices » de « peintre de paysages » tenu de peupler ceux-ci de figures humaines ? ».
Ces « figures », glanées dans l’Italie de ses voyages ou la Grèce de ses lectures, reprennent corps et vie, dans son atelier parisien. Les modèles familiers qui y posent seront ensuite dé-posés dans ces cadres lointains, près d’une fontaine ou au bord d’une falaise, parés de souvenirs mais aussi des vêtements typiques -robe de paysanne ou bure de moine- qu’il se fait expédier pour ces recompositions en forme de variations à la fois idéales et réalistes.
« Corot peintre de figures », c’est aussi le parcours d’un siècle, le XIXème, où il a côtoyé, admiré et fait dialoguer le romantisme d’un Delacroix, le modernisme d’un Manet et le réalisme d’un Courbet. Une œuvre plus forte, versatile et complexe qu’il n’y paraît de prime abord.

Le Label IDEAS renseigne et sécurise le donateur en établissant le respect de la mise en œuvre par les organisations à but non lucratif, de bonnes pratiques en matière de gouvernance, gestion financière et suivi de l’efficacité.

© Tous Droits réservés à Championnet • Mentions légales